Select Page
Read time: 3 minutes

On oublie une cause d’échec essentielle dans l’entrepreneuriat : l’abandon. Contrairement à ce que l’on pense, il n’intervient pas toujours au début d’une aventure mais parfois après plusieurs mois voire plusieurs années. De nombreuses raisons peuvent mener à l’abandon : des résultats trop tardifs, un pivot difficile à faire, une clientèle dure à convaincre… L’entrepreneuriat est un marathon et, comme pour la course, cela nécessite de se préparer. Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pour identifier les marathoniens et en devenir un !

Une des principales difficultés des entrepreneurs que nous avons analysés reste la capacité à tenir dans la durée. Nous vivons une époque où l’on cherche à obtenir tout et tout de suite. Pourtant, une success story ne se fait pas en quelques mois et peu d’entrepreneurs s’en rendent compte lorsqu’ils se lancent. Patience, ténacité et résilience sont les clés pour tenir dans la durée.
Ainsi, dans nos analyses, nous distinguons deux approches : les marathoniens, qui seront naturellement tenaces, et les sprinters, qui sont plus intéressés par des objectifs à court terme et des changements fréquents. Bien sûr, les deux profils ont chacun leurs qualités et se complètent. L’enjeu est que l’équipe soit équilibrée.

Détecter un marathonien né

En fonction du profil d’entrepreneur, certains sont naturellement plus marathoniens que d’autres. Voici quelques caractéristiques pour vous aider à les déceler :

  • Ils sont généralement organisés et/ou naturellement leaders
  • Quand ils bloquent sur quelque chose de faible importance, ils n’abandonnent pas, même si c’est un service rendu à quelqu’un d’autre et qu’ils n’ont pas d’intérêt à trouver la solution
  • S’ils font du sport, c’est plutôt un sport d’endurance (tennis, course à pied, vélo…)
  • Ils aiment avoir raison
  • Les débats sont souvent longs et houleux avec eux car ils ne lâchent rien, même si cela n’a aucune importance
  • Ils sont souvent très ambitieux avec une vision précise de l’objectif final et la manière dont ils comptent l’atteindre
  • Ils travaillent sur un sujet à la fois, sans picorer ou passer d’une activité à une autre très rapidement
  • Ils sont patients
  • Ils savent faire des sacrifices à court terme pour se projeter à long terme

Tous ces éléments sont un ensemble de caractéristiques : plus vous cochez de cases, mieux c’est, et si seulement certaines sont cochées, rassurez-vous, il est possible de s’entraîner !

Développer son endurance

C’est l’entraînement qui fera de vous un véritable marathonien. C’est une question de mental, qui, se travaille avec un programme adapté à votre profil d’entrepreneur.

  • Trouvez un sport d’endurance qui vous plaît et mettez-vous y progressivement. Placez la barre bas puis augmentez le niveau dès que cela devient facile pour vous. L’important est de s’y tenir, car l’idée ici est de toujours repousser vos limites en sortant de votre zone de confort
  • Apprenez à vous concentrer sur une chose à la fois lorsque vous travaillez. Supprimez complètement vos notifications, interdisez-vous les réseaux sociaux, etc… Il faut vous créer des slots de travail d’une vingtaine de minute durant lesquels vous ne faites qu’une seule chose. Augmentez progressivement la durée des slots
  • Evitez à tous prix le snacking content, c’est la meilleure manière de vous habituer à tenir sur la durée. Par exemple, oubliez la page discover d’Instagram, le flux de vidéo enchainées de Facebook, désactivez la lecture automatique des vidéos sur YouTube…Tous ces éléments sont propices à la déconcentration et nuisent donc à l’efficacité
  • Découpez un objectif de long terme en plusieurs objectifs-étapes à court terme (voir SMART goals)
  • Gardez votre objectif final sous les yeux (une affiche sur laquelle sont écrites vos ambitions, une personne qui vous motive et que vous admirez…). L’idée est de s’habituer à visualiser vos objectifs de long terme
  • Apprenez à célébrer les petits succès comme les grands
  • Entourez-vous de personnes marathoniennes
  • Prenez un.e cofondateur.ice qui est plus marathonien.nienne que vous, c’est essentiel

Nous avons élaboré ces conseils avec nos coachs et les entrepreneurs que nous suivons.

Pour certaines personnes, cet exercice sera plus facile que pour d’autres. Bien entendu, tout le monde ne doit pas être marathonien. Même si l’entreprenariat semble l’imposer, tout le monde n’a pas besoin d’être visionnaire et extrêmement résilient. Steve Jobs l’était certes, mais il était aussi entouré de sprinters comme Steve Wozniak.
Steve Jobs est d’ailleurs un bon exemple pour illustrer les défauts des marathoniens. Bien que très résilients, ils peuvent être tout aussi têtus et parfois pour des choses insignifiantes. Encore une fois, tout est question d’équilibre…

Selon votre ambition et le niveau de concurrence sur votre marché, vous aurez besoin de plus ou moins de marathoniens. Savoir bien proportionner ses équipes est essentiel : les sprinters apportent aussi beaucoup à votre entreprise. Ce sera le sujet d’un prochain article.

Et vous, quels sont vos méthodes pour identifier les marathoniens ?

1 star2 stars3 stars4 stars5 stars (1 votes, average: 5.00
Loading...